Barbey d'Aurevilly le scandaleux - biographie de Michel Pinel

Après un long travail de dépouillement des lettres, des manuscrits et des journeaux de l’époque conservés au musée de Saint-Sauveur, Michel Pinel nous trace un portrait original de cet écrivain manchois qui fit scandale.

Cet ouvrage donne le coup d’envoi des festivités qui auront lieu cette année à l’occasion du bicentenaire de la naissance de Jules Barbey d’Aurevilly.

On en parle dans la presse…

Michel Pinel devant le masque de Barbey d'Aurevilly

Après une dizaine de livres consacrés à l’histoire locale, Michel Pinel vient de publier aux éditions Eurocibles un superbe ouvrage sur Barbey d’Aurevilly. « J’avais été amené à m’intéresser à lui lors de l’écriture d’un précédent livre : La Lande de Lessay de Barbey d’Aurevilly à Louis Beuve. J’avais découvert alors au musée de Saint-Sauveur un matériau très important et très intéressant à son sujet. »

Tombé sous le charme du personnage, il devient membre de la société Barbey-d’Aurevilly, dont il est vice-président, et entreprend de consulter l’ample collection de documents en possession du musée, notamment les nombreuses lettres signées des plus grands du monde de la littérature contemporaine. « J’y ai découvert un autre personnage que celui dont nous avons l’image, une sorte de dandy excentrique doublé d’un auteur régionaliste de deuxième zone. On se rend compte que c’est un acteur de premier plan de la vie culturelle parisienne, en particulier au travers de ses critiques artistiques très redoutées. C’est aussi un personnage tout à fait différent lorsqu’il séjourne à Saint-Sauveur ou à Valognes, ou dans ses rapports avec ses amis proches comme François Coppée. J’ai voulu présenter les multiples facettes du personnage. Le bicentenaire de sa naissance en 2008 m’a permis de finaliser ce travail. »

Au fil des pages d’un superbe volume abondamment illustré, Michel Pinel rappelle la biographie de l’auteur, puis il montre ses rapports avec ses amis et les femmes. Il consacre ensuite une part importante de son ouvrage à montrer combien Barbey d’Aurevilly fut une source d’inspiration pour de nombreux auteurs et artistes peintres comme Yvetot, qui lui a consacré de très nombreuses toiles. Il termine en montrant que, depuis sa mort, le souvenir de Barbey d’Aurevilly est toujours vivant.

© EurociblesLa Presse de la Manche / François Piquot