Monster - manga de Naoki Urasawa

1986. Düsseldorf, Allemagne de l’Ouest. Le docteur Kenzô Tenma est un jeune chirurgien de génie à la dextérité impressionnante. Protégé du directeur de l’hôpital, fiancé à la fille de ce dernier, chef de bloc opératoire malgré son jeune âge, reconnu par ses pairs pour ses compétences, son avenir semble se présenter sous les meilleurs auspices.

Mais lorsqu’il décide d’ignorer les ordres de son directeur de beau-père pour sauver la vie d’un enfant, sa vie va basculer dans des proportions qu’il n’imagine pas : carrière stoppée net, fiançailles brisées, mise au ban de la profession, meurtre de ses trois supérieurs hiérarchiques, disparition de son jeune patient et de la soeur jumelle de celui-ci… Jamais le jeune médecin japonais n’avait connu pareille aventure.

1995. La vie a repris son cours. La mort du directeur a ouvert de nouvelles portes au Dr Tenma, devenu médecin-chef. Mais les événements survenus neuf ans plus tôt vont se rappeler à lui : Johann, l’enfant disparu en 1986, est de retour. Il est devenu un meurtrier implacable connu sous le nom de Monster. Commence alors pour Tenma un véritable road movie : suspecté par la police des meurtres étranges qui ont eu lieu dans son entourage, cerné par les complices (les « adeptes » ?) de Johann, il va remonter la piste de ce denier et trouver dans son passé toute une série de meurtres et de drames abominables.

18 volumes de la série Monster - © mitrasites.com

18 volumes à courir derrière un véritable fantôme et les ombres d’un passé que certains tiennent fermement à garder secret, et pourtant l’histoire ne s’essouffle jamais. Grâce au talent de conteur d’Urasawa, qui sait faire vivre son histoire. Grâce à une vaste galerie de personnages secondaires, tous très fouillés, même ceux qui, comme cet instructeur au maniement des armes, n’apparaissent que pour un chapitre. Grâce à une intrigue qui ne se contente pas d’accumuler des scènes d’action, mais au contraire explore son sujet et pousse la réflexion.

Sur tous les plans, Monster est une réussite qui dépasse de très loin tous les clichés qui peuvent coller aux mangas et plaira à tous les amateurs d’intrigues complexes, même s’ils n’apprécient pas particulièrement la BD japonaise.

Après une conférence donnée lors de Japan Expo 2012, Naoki Urasawa dessine en public quelques-uns de ses personnages dans une ambiance jeune et survoltée.

Vidéo non imprimable
Naoki Urasawa dessine en public lors de Japan Expo 2012.

Pour consulter la vidéo présente dans cet article, vous devez disposer du lecteur gratuit Adobe Flash Player.

Vous pouvez le télécharger sur le site d'Adobe.