Petit-déjeuner littéraire avec les élèves du Vieux-Figuier et de l'école du Manoir

Samedi matin, une vingtaine d’élèves de l’école du Vieux-Figuier de Picauville sont venus présenter leur livre, La Fleur des marais, en marge du salon du livre organisé par la communauté de communes de Sainte-Mère-Église.

La fleur des marais - école du Vieux-Figuier de Picauville 2012

Autour d’un petit déjeuner, les enfants ont lu et répondu aux questions des parents, très attentifs !

Lecture publique des enfants des écoles

Ce grand livre a voyagé de classe en classe au long du trimestre et a fait la part belle aux descriptions de paysages du marais. Extrait de la quatrième de couverture :

En plein cœur du Cotentin, une petite fille perd subitement l’usage de la parole. Un enchanteur apparaît et indique que seule la fleur des marais pourrait la guérir. Mais pour découvrir ce remède, de nombreuses épreuves attendent les cinq personnages qui se sont portés volontaires.

L’autre réalisation, présentée par la directrice de l’école du Manoir de Saint-Mère, Brigitte Hébert, et une élève, est un travail restitué sous forme de livre imprimé : J’avais un rêve : devenir para.

J'avais un rêve : devenir para - couverture de Philippe Jarbinet 2012

Au départ, Philippe Jarbinet, auteur de la BD Airborne 44, a réalisé le dessin de couverture à la demande de Mme Hébert, les enfant ont rédigé un texte et un éditeur, Le Pré du Plain, a accepté d’imprimer le livre. Extrait de la quatrième de couverture :

Pourquoi ? Comment ? Ce sont les questions que se sont posés les jeunes écoliers de Sainte-Mère-Église, première ville libérée de France par les Alliés américains. À travers ce récit, étayé d’éléments historiques connus, ils ont imaginé la vie d’Owen pour essayer de comprendre.

Des parents très attentifs

Les enfants étaient ensuite invités à participer au salon du livre tout le week-end.

On en parle dans la presse…

Petit dejeuner litteraire 2012 - @ Ouest-France/Serge Hamel

Dans le cadre du salon du livre de ce week-end, les enfants de l’école du Vieux figuier de Picauville et ceux de Sainte-Mère ont présenté lors d’un petit-déjeuner littéraire, samedi matin à la médiathèque, leur travail d’écriture.

L’école de Picauville a écrit un conte, avec diverses illustrations, intitulé : La fleur du marais. Un voyage humain à la recherche d’une solution pour sauver une jeune fille. Le cycle 3 de Saint-Mère, quant à lui, a consacré un livre à une fiction historique dont le héros est un parachutiste US nommé Owen.

© Ouest-France / Serge Hamel